mairie 
 
 vie locale  

 cadre de vie

 vie pratique
nous contacter
accueil
ELÉMENTS  D'HISTOIRE  DE  POISAT

Le nom de Poysat est cité dès le 15e siècle. Il désigne un endroit où l'on puise l'eau. L'espace sur lequel se trouve la commune de Poisat était un espace fréquemment inondé, marécageux et insalubre pendant des siècles ; on y trouvait des roseaux… Le logo actuel de la commune réunit ces deux éléments : le puits et le roseau.



C'est la famille Teisseire
 qui va changer le destin de ce lieu. En 1720, Mathieu Teisseire, vinaigrier et liquoriste, arrive de Provence. Il va distiller à Grenoble une liqueur de cerises, le ratafia. Il est aussi le concepteur de la fameuse marque de sirops. Ses affaires marchent bien; il achète en 1745 terres et maisons sur Saint Martin d'Hères, Poisat et Eybens. Il projette alors d'assécher les marais; il faudra 40 ans de procès et beaucoup de temps pour que ce projet se réalise. Ce sera Mathieu son fils qui continuera, puis finalement, son petit-fils Camille Hyacinthe Teisseire. Ce dernier se chargera à ses frais des travaux d'assèchement des marais de 1811 à 1816.
Camille Hyacinthe épouse en 1814 Adélaïde Hélène Perrier, fille du président du conseil alors ministre de l'Intérieur, Casimir Perrier. Camille Hyacinthe Teisseire est nommé député du grand collège de l'Isère de 1820 à 1824. Il établira aussi chemins, ponts et canal.
Camille Teisseire meurt en 1842. En 1844, son gendre Achille Chaper qui gère les propriétés de Poisat, achète des terres et une maison de maîtres aux héritiers de Maitre Février. En 1882, cette demeure est transformée en château de style néo-médiéval. C’est le gendre d’Achille Chaper, Paul Thibaud, qui en 1889 transformera en chemin public l'allée Teisseire qui conduit de sa ferme à Grenoble (actuellement avenues Hippolyte Lhenry, Marcel Cachin et Teisseire). Né en 1905, Jacques Allizon, le dernier propriétaire, crée une société familiale pour faciliter la gestion du domaine. En 1997, après le décès de Jacques Allizon, ce château sera rénové et restauré, puis transformé en appartements à vocation locative. Cet ancien château de la famille Teisseire se situe près de l'ancienne mairie de Poisat, derrière le terminus du bus 34.


C'est après la deuxième guerre mondiale 
que Poisat se développe en pétale à vocation essentiellement résidentielle. Ainsi, à partir de 1946 apparaissent les premiers lotissements nord et sud, suivis en 1959 du lotissement ouest. Mais le développement ne s'arrête pas là, en 1967 se construisent les immeubles de l'avenue d'Eybens et la résidence des Coquelicots ; de 1970 à 1984, les Primevères, les Provençales, Prémol, le lancement de la zone d'activité de Champ Fila et enfin les Buissonnets verront le jour.


Aujourd'hui 
le centre de Poisat, véritable cœur de vie, regroupe l’école maternelle, le centre socio-culturel et sportif, la mairie, l’espace culturel Léo Lagrange, le centre de santé, des locaux associatifs et différents commerces.